Cette action, désormais ouverte à partir de l’appel à propositions 2022, soutient des projets de coopération internationale basés sur des partenariats multilatéraux entre des organisations actives dans le domaine de l’Enseignement et de la Formation Professionnelle (EFP) dans les pays programme (États membres de l’UE, des pays tiers associés au programme Erasmus+) ou des pays tiers non associés au programme (comme le Maroc).

Elle vise à améliorer la pertinence, l’accessibilité et la réactivité des institutions et des systèmes d’EFP dans les pays tiers non associés au programme, en tant que moteur du développement socio-économique durable. Cette action est un élément clé de la réponse de l’UE aux défis de la qualité, de la pertinence et de la réactivité de l’EFP dans les pays tiers non associés au programme pour l’emploi, la relance socio-économique, la croissance et la prospérité.

Quoi ? Ciblant les Pays Partenaires (dont le Maroc), l’action de renforcement des capacités dans  la formation professionnelle (CB-VET) soutient des projets de coopération internationale fondés sur des partenariats entre organisations actives dans le domaine de la formation professionnelle. 

==> Objectifs 

    • renforcera les liens entre les systèmes d’EFP des pays tiers non associés au programme et leurs marchés du travail respectifs afin de mieux aligner l’EFP sur les possibilités (émergentes) sur le marché du travail local ;
    • renforcera le lien entre les profils d’EFP et les stratégies et priorités locales/régionales/nationales en matière de compétences, en particulier celles qui sont soutenues par d’autres actions de l’Union européenne, afin de garantir la cohérence ;

    • augmentera les capacités des prestataires d’EFP, en particulier dans les domaines de la gestion, de la

      gouvernance, de l’inclusion, de l’assurance de la qualité, de l’innovation et de l’internationalisation;

    • soutiendra l’exposition du personnel, des gestionnaires, des décideurs politiques et des enseignants confirmés aux approches qui réduisent l’écart entre le marché du travail et l’EFP (formation en alternance, élaboration de programmes d’études avec des partenaires du secteur privé, etc.) ;

    • améliorera les connaissances ainsi que les compétences techniques, de gestion et pédagogiques des enseignants et des formateurs de l’EFP ;

    • intégrera la contribution des enseignants/formateurs, des apprenants de l’EFP et des employeurs, en particulier du secteur privé, dans les programmes, la conception des profils et la réforme de la formation ;

    • améliorera le niveau de compétences, d’aptitudes et d’employabilité des apprenants de l’EFP en élaborant des programmes d’études de l’EFP nouveaux et innovants, en particulier des programmes qui fournissent des compétences clés, des compétences linguistiques de base et des compétences en TIC ;

    • encouragera la coopération entre diverses régions du monde au moyen d’initiatives conjointes.

==> Domaines thématiques  

  • apprentissage en milieu professionnel (pour les jeunes et/ou les adultes);
  • mécanismes d’assurance de la qualité;
  • développement professionnel des enseignants/formateurs de l’EFP;
  • compétences clés, y compris l’entrepreneuriat;
  • adéquation des compétences dans les secteurs économiques d’avenir;
  • soutienaudéveloppementdescompétencesvertesetnumériquespourladoubletransition.

==> Exemple d’activités

Les projets financés pourront intégrer un large éventail d’activités de coopération, d’échange, de communication et d’autre nature, par exemple:

  • créer et développer des réseaux et des échanges de bonnes pratiques entre les prestataires d’EFP des pays tiers non associés au programme et dans les États membres ou les pays tiers associés au programme;
    créer des outils, des programmes et d’autres supports pour renforcer les capacités des établissements de pays tiers non associés au programme (programmes de formation pratique et outils d’évaluation et de validation des acquis d’apprentissage dans l’EFP, plans d’action individuels pour les établissements participants; méthodes d’orientation, de conseil et de coaching professionnels, etc.) ;
  • créer des mécanismes permettant d’associer le secteur privé tant à la conception qu’à la mise en œuvre des programmes d’études et de fournir aux apprenants de l’EFP une expérience de qualité en milieu professionnel; élaborer et transférer des approches pédagogiques, ainsi que du matériel et des méthodes d’enseignement et de formation, y compris l’apprentissage en milieu professionnel, la mobilité virtuelle, des ressources éducatives libres et une meilleure exploitation du potentiel des TIC ;
  • concevoir et mettre en œuvre des activités d’échange (virtuel) internationales pour le personnel principalement (y compris les enseignants et le personnel non enseignant tels que les chefs d’établissement, les gestionnaires, les conseillers, etc.).

==> Impact attendu 

Les projets subventionnés doivent démontrer leur impact attendu en atteignant les résultats suivants :

  •  resserrement des liens entre les systèmes d’EFP et les marchés du travail des pays tiers non associés au programme ;

  •  amélioration des liens entre les profils d’EFP et les stratégies et priorités locales/régionales/nationales ;

  • amélioration des capacités des prestataires d’EFP, en particulier dans les domaines de la gestion, de la

    gouvernance, de l’inclusion, de l’assurance de la qualité, de l’innovation et de l’internationalisation ;

  • exposition accrue du personnel, des gestionnaires, des décideurs politiques et des enseignants confirmés aux approches qui réduisent l’écart entre le marché du travail et l’EFP ;

  • amélioration des connaissances et des compétences techniques, de gestion et pédagogiques des enseignants et formateurs de l’EFP ;

  • meilleure contribution des enseignants/formateurs, des apprenants de l’EFP et des employeurs à la conception des programmes et des profils et à la réforme de la formation ;

  • amélioration du niveau de compétences, d’aptitudes et d’employabilité des apprenants de l’EFP ;

  • coopération accrue entre diverses régions du monde au moyen d’initiatives conjointes ;

  • développement des compétences des organisations participantes en matière de durabilité environnementale ;

  • amélioration des aptitudes et compétences numériques du public cible grâce à des activités et des initiatives appropriées ;

  • renforcement des compétences sociales et interculturelles dans le domaine de l’EFP.

Qui ?

    • un prestataire d’enseignement et de formation professionnels ;

    • une entreprise ou organisation représentative de l’industrie ou du secteur ;

    • une autorité nationale/régionale des certifications ;

    • un institut de recherche ;

    • une agence d’innovation ;

    • une autorité régionale de développement.

    ==> Consortium : Le projet doit associer au moins 4 organisations de 3 pays au minimum: au moins 1 organisation de 2 pays programme différents et au moins 2 organisations d’au moins 1 pays partenaire (à l’instar du Maroc).

Comment ?

  1. Créer un code d’identification de votre établissement (pour les établissement n’en disposant pas): Démarche pour la création d’un PIC
  2. Les projets de renforcement des capacités sont sélectionnés chaque année à la suite d’un appel à propositions ouvert s’appuyant sur des priorités nationales et régionales fixées par l’UE e en étroite concertation avec les acteurs locaux des Pays Partenaires concernés.
  3. La sélection est basée sur un système d’examen par les pairs: des experts extérieurs effectuent une évaluation de la qualité de chaque candidature au regard des critères d’attribution publiés dans l’appel à propositions. 
  4. Seul un EFP du pays programme peut introduire une candidature pour le compte du consortium sur le portail FTOP 
  5. Il faut trouver un idée de projet et constituer un consortium. Vous pouvez consulter la plateforme des projets Erasmus+ pour vous inspirer des projets déjà financés. 
  6. Remplir les templates de l’application + un budget table.
  7. Les candidats doivent soumettre leur demande de subvention à l’Agence exécutive « Éducation, audiovisuel et culture » (EACEA), située à Bruxelles, avant la date limite publiée dans l’appel à propositions. Pour plus de détails et d’informations concernant les échéances, veuillez consulter l’appel à propositions : 

DUREE DU PROJET ? 1, 2 ou 3 ans

MONTANT DE FINANCEMENT ? Minimum de 100 000 EUR et un maximum de 400 000 EUR

DATE LIMITE ? 31 Mars 2022 à 17h00 (CET)

CODE DE L’ACTION: ERASMUS-EDU-2022-CB-VET

TEMPLATES : Tpl_Application Form (Part B SEP) (ERASMUS BB and LSII)

RESSOURCES:

SESSION D’INFORMATION:

 ==> Vous pouvez consulter la vidéo tutorial sur l’usage du portail : 

 

 

Laisser un commentaire