L’organisation du 1er Cluster meeting monitoring : «Usage de la technologie et enseignement à distance»

Le cluster meeting monitoring a pour objectif de rassembler des projets co-financés dans le cadre de l’action Erasmus+ CBHE qui travaillent ou ont travaillé sur le thème de l’usage de la technologie dans l’éducation et l’enseignement à distance afin de :

  • Comparer et évaluer leurs réalisations en termes d’impact dans les institutions participantes et dans les pays partenaires impliqués et l’étendue de la dissémination ;
  • Identifier les obstacles rencontrés dans la mise en œuvre ainsi que dans leurs efforts de diffusion et de durabilité ;
  • Identifier et contribuer à la diffusion d’exemples de bonnes pratiques ;
  • Partager les connaissances et créer des synergies afin d’améliorer la dissémination et la durabilité des résultats des projets.
  • Créer et consolider un réseautage national.
  • Pérenniser les résultats des projets.

Depuis les années 2000, le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique s’est engagé dans une réforme globale de son système d’Enseignement Supérieur pour l’amélioration de la qualité de l’enseignement supérieur à travers, notamment :

– la diversification de l’offre de formation et la professionnalisation ;

– l’introduction de nouvelles approches pédagogique ;

– l’introduction de l’usage de la technologie et du e-learning dans l’enseignement.

Seize projets Erasmus+ (et plus de six projets Tempus) ont été financés pour accompagner directement ou indirectement des expériences permettant l’usage de nouvelles technologies et leur introduction et d’introduction dans l’enseignement.  

Il est nécessaire de faire le point sur ce qui a été fait et se fait, dans ces projets, de partager les bonnes pratiques, de créer des courroies entre les différents projets pour accompagner la mise en place de la stratégie nationale du numérique et pour une meilleure compréhension et appropriation de l’usage de la technologie pour l’éducation et l’enseignement. 

Le contexte actuel de la pandémie COVID19 nous conforte dans le choix de la thématique. La technologie a été une solution qui a permis la continuité des activités pédagogiques malgré le confinement : télétravail, enseignement à distance, simulation en ligne, télé-services pour les étudiants, etc

Le cluster meeting a connu la participation de 64 personnes impliquées dans les 17 projets : 16 Erasmus+ CBHE et un projet Tempus (Voir le tableau des projets). Dix projets sont d’une portée régionale et six nationaux. L’Espagne et la France sont les deux pays qui coordonnent le plus de projets. Ces projets ont permis l’acquisition de matériel, la formation de formateurs, de techniciens, de professeurs à des compétences spécifiques, la mobilité dans les deux sens et l’échange d’expertises, la création de plateformes. 22 établissements de l’enseignement supérieur participent à ces projets dont deux ne relevant pas des universités et 4 acteurs non académiques. Cette concentration des projets est ancrée dans les facultés de sciences et FST.

La réunion des projets a commencé par une première partie consacrée à la présentation des différents projets : objectifs, livrables, obstacles et perspectives d’avenir. Ensuite, le Bureau Erasmus+ Maroc a présenté la synthèse des questionnaires renseignés par les projets. Les principaux obstacles relevés sont :

– lourdeur et difficultés de gestion administrative et financière.

– complexités des procédures.

– Pérennisation des résultats des projets.

Des contraintes liées à l’enseignement à distance :

– Infrastructures insuffisantes (connexion Internet, équipement,

– Très peu d’interactions avec des projets similaires.

– Ressources humaines limités et nécessité de formation et d’accompagnement des professeurs et des techniciens.

Plusieurs recommandations ont été formulées à la fin de la réunion :

– Formation des professeurs et des techniciens.

– Formation des étudiants.

– Elargir les formations pour couvrir plus d’enseignants et se consacrer plus à la gestion et la maîtrise de la plateforme Moodle.

– L’existence d’une cellule e-leaning institutionnelle (techniciens et matériel, serveur etc.). 

Laisser un commentaire