Visite de monitoring d’impact du projet ICMED

Le 29 et 30 juin, l’équipe du Bureau National Erasmus+ ont organisé une visite de suivi pour le projet ICMED, ou l’International Credit Mobility: a new challenge in the mediterranean region (ICMED), qui est un projet cofinancé par l’Union Européenne sous le programme Erasmus+. 

Ce projet vise à renforcer la capacité du personnel de l’enseignement supérieur en Algérie, au Maroc et en Tunisie, à gérer les programmes Erasmus +, Mobilité internationale de crédits et les programmes de mobilité internationale en général, grâce à la mise en œuvre d’un programme de formation complet. En favorisant l’information et en partageant les meilleures méthodes, nous espérons que le projet contribuera à une gestion plus innovante, plus efficace et plus efficiente du programme de mobilité internationale de crédits dans les pays du Maghreb.

Avec 17 partenaires, le projet ICMED vise plus spécifiquement à :

  1. Cartographier l’état actuel de la mise en œuvre du ICM aux niveaux institutionnel et régional (Algérie, Maroc et Tunisie), en identifiant les principaux défis spécifiques pour chaque pays partenaire ;

  2. Renforcer la capacité du personnel de l’enseignement supérieur partenaire à traiter le ICM, par la mise en œuvre d’un programme de formation complet, répondant aux besoins des groupes cibles : 4 semaines de formation sur différents thèmes du ICM seront organisés, fournissant aux collègues de la région du Maghreb les compétences pour élaborer leurs propres politiques et activités ;

  3. Fournir des instruments concrets pour participer et gérer efficacement le ICM: une boîte à outils pour la mobilité internationale, comprenant des guides de l’étudiant et des directives / modèles prêts à l’emploi pour la gestion de la ICM, et des diplômes doubles / conjoints seront élaborés ;

  4. Favoriser la création de nouvelles idées et stimuler un espace de discussion et d’amélioration au profit des autorités nationales et de l’UE, dans la perspective de la future génération d’Erasmus + ;

  5. Encourager et exploiter les capacités des établissements d’enseignement supérieur des pays partenaires afin de permettre une gestion durable et de qualité de l’action Erasmus + KA107 et de la mobilité internationale en général.

Laisser un commentaire