« Vers une ingénierie pédagogique innovante » : table ronde animée par nos experts HERE

En marge de la cérémonie clôture du jumelage Maroc-Union européenne, nos expert HERE, Prof Berrada et Prof. Naciri ont animé aux côtés des experts espagnols impliqués dans le projet du jumelage, une table ronde autour de l’ingénierie pédagogique.

Nos experts nationaux ont rappelé le contexte de l’enseignement supérieur :

  • Une grande mouvance et compétitivité du contexte socio-économique exigeant innovation, renouvellement continu et travail collaboratif.
  • Un écart de plus en plus important entre les besoins du monde socio-économique et les compétences des diplômés, témoignant de la distance entre ses acteurs et l’université.
  • Les comportements, besoins, intérêts et motivations des nouvelles générations d’étudiants qui changent rapidement.
  • L’efficacité des méthodes d’enseignement est remise en question.

Les experts nationaux ont insisté sur :

  • La nécessité de changement de paradigme prévalant dans l’ES : passer de la transmission de connaissances à la co-construction centrée sur la compétence.
  • l’évolution du rôle de l’enseignant et de l’étudiant, le premier sur le chemin d’une pédagogie innovante et le second vers une plus grande implication dans le processus d’apprentissage.
  •  Les acquis du jumelage sont à déployer et à poursuivre pour asseoir une ingénierie pédagogique innovante.

C’était l’occasion d’annoncer l’orientation des travaux et activités du réseau national des experts de la réforme (HERE). L’accent sera mis sur les approches pédagogiques innovantes afin de sensibiliser et outiller l’enseignant pour accompagner la réforme en cours.

Ensuite, chacun des experts espagnols a été invité à :

  • faire part de l’importance du thème dont il était en charge pour l’Enseignement Supérieur au sens général et en particulier pour les actions en cours au niveau national
  • rappeler à l’assistance les suites qu’il considère utiles de réserver ou de donner au thème dont il a été en charge 
  • présenter la place de l’ingénierie pédagogique innovante dans son thème de contribution.

Ces intervenants ont fait le point sur les principales réalisations les recommandations, dans le cadre du projet de jumelage institutionnel Maroc-Union européenne, pour la mise en œuvre des cinq composantes, à savoir :

  • Le rapprochement du cadre législatif et règlementaire marocain avec les standards de l’UE
  • La diversification de l’offre de formation
  • La diversification des modalités d’enseignement (stratégie e-learning)
  • La mise en œuvre du système de crédits
  • La consolidation des outils de pilotage

Suite à leurs travaux, les experts ont formulés les recommandations suivantes :

  • Le e-learning n’est pas la panacée pour faire face à la massification.
  • Définir et bien distinguer entre les diplômes : en présentiel, semi-présentiel, en ligne.
  • Reconnaissance légale nécessaire de l’enseignement en ligne (Cadre réglementaire / ANEAQ).
  • Mise en place de l’infrastructure nécessaire : un taux très bas de disponbiilité de wifi dans les universités.
  • Mise en place d’une plateforme e-learning par université.
  • Un bon dosage entre : MOOC, SPOC, NOOC et COOC.
  • Former les doctorants à ces outils et pédagogies numériques.
  • Mettre en place les pilliers du modèle e-learning : mission, vision et stratégie. infrastructures, pédagogie. Tous ces éléments sont imbriqués et présentent des défis.
  • Le e-learning nécessite des formations spécifiques en technologie et en pédagogie.
  • Mutualisation des techniques notamment par la création de groupe nationaux par discipline : biologie, management, etc.

Les experts ont rappelé que les crédits (ECTS) ne sont qu’une unité de mesure et que la bonne question est de savoir « quoi mesurer ? » d’où l’importance de la compréhension et l’appropriation de notions comme les concepts « competence based learning », « learning out-comes », volume de travail de l’étudiant, etc.

Enfin, la discussion a été ouverte pour un échange avec la salle. Des questions relatives à la réforme en cours et au déploiement du système des crédits ont été posées. Certaines expériences sont intéressantes à partager comme celle de l’ENA qui avait mis en place le système des crédits depuis 2014 pour permettre à ses étudiants de partir en mobilité et de recevoir aussi des étudiants européens.

– Quant aux soft skills et leur enseignement, les experts espagnols ont souligné la multitude de définitions, de qualificatifs et de contenus.

Nos experts dans la presse

Laisser un commentaire